Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 17:10

Des hausses abusives ?

Alors que les tarifs des péages sont revus à la hausse le 1er février, une étude choc décortique les pratiques des sociétés d'autoroute. Laurent Hecquet, ex-délégué général de 40 Millions d'automobilistes et fondateur du club de réflexion Automobilité & Avenir, a publié un document dans lequel il pointe du doigt plusieurs dérives :

·     les incohérences tarifaires selon les trajets et les autoroutes empruntées. Alors qu'il faut débourser 7,40 euros sur l'A5 pour parcourir les 100 km qui séparent Melun et Troyes, il faut payer 21,60 euros sur la portion de 150 km entre sur l'A65 entre Pau et Langon

·     une hausse systématiquement supérieure à l'inflation

·     une hausse des recettes sans comparaison avec les charges d'entretien : par exemple, la société des Autoroutes du sud de la France (ASF), du groupe Vinci a vu ses recettes augmenter de 18% depuis 2005 alors que ses dépenses de maintenance n'augmentaient que de 4,6%. Idem pour la société des autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR), filiale d'Eiffage, qui a vu ses recettes bondir de 19,65% tandis que ses charges augmentaient de 0,46% seulement. Résultat : des bénéfices record...

Interrogées par Le Parisien, les sociétés d'autoroute affirment que les hausses ne sont pas supérieures à celles pratiquées avant la privatisation et que l'Etat empoche 40% des recettes. 15% de leurs bénéfices vont ensuite à l'entretien, le reste allant aux actionnaires et au remboursement des prêts bancaires liés à l'achat des parts de l'Etat.

Partager cet article

Repost 0

commentaires