Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 09:26

J’ai décidé de ne pas arrêter de fumer. C’est ma bonne résolution de l’année. Objectif : arrêter le Coca. Or, selon le professeur Robert Lustig, boire deux cannettes de Coca revient à fumer deux paquets de clopes par jour. Le soda est aussi addictif que le tabac (comme lui, il dope la production de dopamine) et il réduit aussi l’espérance de vie d’environ vingt ans par le moyen d’attaques cardiaques, d’AVC, de diabète, de cancers, de démence (sans parler des rots et flatulences).

 

Rappel : inutile de vous rabattre sur les versions « light », on ne sait rien des effets des édulcorants sur l’organisme. Outre le sucre, les « arômes naturels » inscrits dans la liste des ingrédients n’ont pas l’air très naturels, d’après un ancien ouvrier. Le « sirop » mélangé à l’eau gazeuse est si toxique qu’il est stocké dans des cuves ultra-sécurisées et ne doit pas rentrer en contact avec la peau.

Quant au « colorant caramel » qui porte un si joli nom (complété de la mention E150d), il est fabriqué avec du sucre, de l’amoniaque et des acides mélangés à haute pression, ce qui produit la couleur caramel mais aussi diverses molécules dont l’une, la 4-MI, est cancérigène. Grâce à l’action de Mike Jacobson, en Californie, sa valeur maximale autorisée est aujourd’hui de 29 µg par canette. Tandis que l’échantillon de Coca français analysé à la demande de la journaliste affiche… 79 µg de 4-MI.
Fini, le Coca ! Je préfère fumer, ça m’évitera au moins le diabète et l’obésité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires