Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 14:33

Publié par Maëlle Boudet le Mardi 18 Mars 2014 à 15h599 commentaires

Un avocat spécialisé dans le code de la route a publié 65 astuces légales pour garder ou récupérer son permis de conduire afin de conseiller les automobilistes pour qu'ils ne perdent pas leurs points. Planet.fr vous propose de découvrir ses principales astuces en détails...

 

Publicité

Jean-Baptiste Iosca est un avocat spécialisé dans le code de la route et les vices de procédure. Le 13 mars dernier, il a publié son livre 65 astuces légales pour garder ou récupérer son permis de conduire. Une aubaine pour les conducteurs qui ne savent pas comment ne pas perdre ou récupérer leurs points ! Si l'on sait que 12 millions de points ont été retirés en 2011, et que 85 000 conducteurs ont perdu leur permis cette année-là, nombre d'automobilistes se sentiront concernés par l'ouvrage.

La première astuce de l'avocat est de ne pas donner l'identité du conducteur. En effet, Jean-Baptiste Iosca conseille de faire immatriculer le véhicule au nom de l'entreprise par exemple : "En cas de petite infraction (hors délit), payez l'amende le plus tôt possible et vous en serez quitte : impossible de retirer des points à une entreprise !". De la même manière, immatriculez votre voiture au nom de votre enfant (rien ne l'interdit), et puisqu'il est impossible de retirer des points à un enfant, qui ne conduit pas, et que rien n'oblige à dénoncer celui qui était au volant, seule l'amende restera à payer.

 Jean-Baptiste Iosca conseille également de ne jamais avouer : "avouer est un cadeau fait aux policiers : en reconnaissant l'infraction, vous vous interdisez toute contestation ultérieure". Il vaudrait donc mieux patienter tout en restant très poli et en réglant tout de même l'amende sur le champ.

 

 

Détecter les erreurs sur les PV

La troisière principale astuce de l'avocat spécialiste consiste à scruter le procès verbal pour y détecter toute erreur. Et vous avez le temps !  En effet, peu de gens le savent, mais le montant minoré de l'amende est valable non seulement si elle est payée tout de suite, mais pendant trois jours... Ce qui laisse le temps de bien étudier le procès verbal, bien souvent rédigés dans la précipitation, et c'est là la clé.

 S'il s'agit d'un PV pour excès de vitesse par exemple, de nombreuses informations doivent être notées : la vitesse mesurée, la vitesse retenue, la vitesse limite à l'endroit précis de l'infraction, l'adresse précise de l'infraction (le point kilométrique, le point routier, le numéro de lampadaire ou de feu tricolore)... Et souvent, des erreurs se situent dans ces données.

 

Le livre de l'avocat donne également de nombreux conseils pour les fautes les plus graves, que Planet.fr ne révèlera pas ici.

Partager cet article

Repost 0

commentaires