Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 09:23
Crédits photo DR

Avec la griffe Gordini, Renault veut concurrencer la Fiat 500 Abarth et la Mini Cooper S.

Le filon de la nostalgie ne semble pas prêt de s'épuiser dans l'automobile. Renault va relancer l'historique griffe Gordini «pour renforcer son offre sur le segment des voitures sportives», un créneau qui a triplé en Europe entre 2001 et 2008, selon le constructeur. Les détails seront dévoilés mardi par son directeur marketing monde, Stephen Norman.


Le label Gordini viendra s'apposer sur la gamme de déclinaisons sportives de la marque au losange: les Twingo RS, Clio RS, Mégane R26R et RS, avec des puissances s'échelonnant de 133 à 250 chevaux.


La griffe à la peinture bleue barrée de deux bandes blanches est liée au passé sportif de Renault. Son fondateur, l'italien Amédée Gordini, créa à la fin des années 1950 une version sport de la Dauphine. Dans les années 1960, les Renault R8 Gordini s'illustrent en rallye, notamment au tour de Corse. Les versions Gordini équipèrent ensuite les Renault R 12.

L'objectif est clairement de concurrencer la Fiat 500 et la Mini, qui ont eux aussi puisé dans leur passé sportif en relançant les marques Abarth et Cooper S avec succès. «Nous visons des clients qui ne cherchent pas uniquement la performance, mais aussi des équipements, du confort et une identité visuelle», explique un porte parole du constructeur au losange. Des prestations qui permettraient de proposer des tarifs élevés et donc de dégager des marges confortables.


Visiblement désireux d'exploiter son patrimoine, Renault comptait aussi relancer la mythique marque Alpine, en créant - à la différence des modèles labélisés Gordini - un véhicule à part entière. Le projet a été gelé en raison de la crise, mais rien ne dit qu'il ne reviendra pas à l'ordre du jour dans une période plus prospère.


Source : www.lefigaro.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Mickchel - dans Le saviez-vous
commenter cet article

commentaires